Chargement...
 

Le CRTL en bref...

logo CRTL


Le CRTL est un centre voué à la recherche technologique et à l'entrepreneuriat novateur.  Organisme à but non lucratif, il réalise et diffuse des activités de recherche, de développement et de transfert technologique. Il œuvre en innovation technologique, à la fois dans les domaines de l’informatique décisionnelle et des technologies appliquées dans divers secteurs.

Le CRTL vise à favoriser des partenariats stratégiques en vue de créer de nouvelles occasions collaboratives de recherche, d’innovation technologique et de commercialisation. De fait, il joue un rôle stratégique pour les entreprises canadiennes qui développent de nouvelles technologies et pour celles qui utilisent des produits numériques spécialisés. Le CRTL souhaite ainsi accélérer l’innovation technologique et en soutenir l’appropriation.

Le CRTL offre un environnement physique et virtuel à des entreprises qui participent chacune à leur façon au développement de technologies langagières et de l’informatique décisionnelle. Ainsi, les créateurs et les utilisateurs de technologies informationnelles peuvent se positionner avantageusement et bénéficier du rôle-conseil du CRTL pour leurs activités.

De l’idée à la commercialisation, il œuvre de concert avec les universités, les gouvernements, les associations et l'industrie, afin de contribuer à l'avancement du savoir et de l’innovation et d'en faire bénéficier l'industrie canadienne.

Offres

Le CRTL offre une mine de ressources aux acteurs technologiques et à leurs clients, c'est pourquoi il vous invite à faire appel à ses services:

  • réseau d'experts et de chercheurs
  • services conseils
  • soutien au tournant numérique
  • veille sur l'état de la recherche, le développement en informatique décisionnelle et les changements organisationnels qui en sont issus
  • pépinière technologique
  • maillage et développement de réseaux
  • valorisation des données
Lire le mot du président du CA
Lire le mot du directeur général

Historique


En mars 2003, le gouvernement du Canada rend public le Plan d'action pour les langues officielles, lequel annonce la création du Centre de recherche en technologies langagières (CRTL). Le gouvernement veut ainsi appuyer la recherche canadienne sur l'industrie de la langue et le développement de nouvelles solutions en matière de technologies langagières.
Le CRTL est formé à l'issu d'un partenariat entre le Conseil national de recherches Canada (CNRC), le Bureau de la traduction et l'Université du Québec en Outaouais (UQO).
En mai 2004, le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et l'UQO annoncent un financement collectif de 15,2 millions de dollars pour la construction d'un immeuble au pavillon Alexandre-Taché du campus de l'UQO à Gatineau, dans la région de la capitale du Canada. En plus de loger tous les chercheurs du CRTL sous un même toit, le nouvel immeuble sera doté de laboratoires et d'équipement technologique nécessaires à la réalisation des projets de recherche. La construction commence au début de 2005 pour se terminer au début de 2006. Depuis 2006, les employés et les chercheurs associés au CRTL réalisent des activités de recherche, de développement et de transfert en technologies langagières.

L'année 2010 a surtout été consacrée au projet de la boite à outils de technologies langagières, alors que l'année 2011 l’a vu se concrétiser. Les activités du CRTL s’amorcent en 2012 par un déploiement à l’échelle nationale du projet LinguisTech (bureau virtuel et site Web de référence pour langagiers). Les liens entre la recherche, les entreprises en technologies langagières et la pratique se solidifient à travers ce projet.

En 2014, afin de mieux répondre aux besoins des entreprises et de maintenir son rôle de chef de file dans le domaine de l’innovation, le CRTL a élargi son champ d’action à l’informatique décisionnelle. Cela lui permet de créer de nouvelles occasions de recherche collaborative, d’innovations technologiques et d’exportation, tout en s’adaptant aux nouvelles réalités du monde de la recherche et de l’économie régionale. Depuis 2015, il se désigne uniquement par son acronyme (CRTL), afin de confirmer l'étendue de ses champs d'expertise, au-delà des technologies langagières, qui étaient au coeur de sa mission au cours des premières années.

Mission, vision, orientations stratégiques


 

Mission 

 

Catalyser la collaboration entre les acteurs du domaine de la gestion de l’information et accélérer l’innovation et l’implantation de technologies novatrices en informatique décisionnelle, tout en favorisant la compétitivité et le développement économique.

Vision 

  • Devenir une pierre angulaire pour le démarrage et la réalisation de projets mobilisateurs d’innovation technologique et d’appropriation dans le domaine de l’informatique décisionnelle tout en se distinguant par sa connaissance des technologies langagières.
  • Contribuer au positionnement et à la croissance des entreprises et des organisations, en suscitant l’utilisation de l’informatique décisionnelle au sein de celles-ci.

Orientations stratégiques

Le CRTL se veut un catalyseur de pratiques et projets innovants en informatique décisionnelle pour :

•      accélérer la réalisation des projets;

•      faciliter l’accessibilité entre les chercheurs et les différentes entreprises;

•      soutenir les entreprises dans leur tournant numérique;

en favorisant les échanges entre les différentes parties prenantes

et en offrant une gamme de services favorisant la synergie et la réussite des projets d’innovation.

Une relation basée sur la compréhension des besoins des chercheurs, des entreprises et des organismes.

Conseil d'administration


 

Membres réguliers                                                                                                                     

 

M. Donald Barabé, Consultant (Président)   

M. Alan Bernardi, CRTL

M. Claude Laferrière   

M. Michel Desautels

M. André Dubé, CogniLore                

M. Pierre Dumouchel, ETS Montréal                                                                                                            

M. François Lanctôt, Silex Créations                                                                                                                  

M. André Manseau, UQO (Secrétaire-trésorier)   

M. Yves Marleau, Cogniva                                                                       

M. Robert Crawhall                           

M. Yves Salembier, Coginov

Membres observateurs  

M. François Cordeau, CNRC       

M. Jean Lepage, DÉ-CLD Gatineau

M. Jeffrey MacHan, MFEQ

M. Martin Roy, MFEQ